Raisons pour lesquelles Macron n’est pas un président français ordinaire

Raisons pour lesquelles Macron n’est pas un président français ordinaire

Voici ce qui distingue Emmanuel Macron des précédents leaders français.

1. Son âge

A 39 ans, Macron deviendra non seulement l’un des plus jeunes dirigeants du monde, mais aussi le plus jeune président de toute l’histoire de la République française.

Seul le premier président français, le neveu de Napoléon, Louis-Napoléon Bonaparte, avait presque l’âge de Macron lorsqu’il est arrivé au pouvoir, à l’âge de 40 ans.

Quant aux présidents plus récents, Macron est beaucoup plus jeune que François Hollande, arrivé au pouvoir à l’âge de 58 ans, et Nicolas Sarkozy qui a été élu à 52 ans. Le plus jeune président français des cinquante dernières années, Valéry Giscard d’Estaing, avait 48 ans lorsqu’il a remporté les élections de 1974.

La jeunesse de Macron est devenue la cible principale de ses adversaires tout au long des campagnes électorales. Sa concurrente, Marine Le Pen, a presque dix ans de plus que lui et a joué sur ce point en l’appelant un « bébé Hollande » et en le comparant à son fils qui fait une crise de colère.

Le candidat de droite Nicolas Dupont-Aignan appelait Macron « Hollande junior ».

Mais ce qui importait, c’est que les électeurs cherchaient quelqu’un de jeune et de frais et ils l’ont trouvé sous la forme de Macron.

2. Son nouveau mouvement politique centriste

Oubliez les idées traditionnelles de gauche et de droite, Emmanuel Macron a décidé d’aller droit au but avec son parti En Marche ! qu’il a lancé en avril dernier.

Son objectif, a-t-il dit lors du lancement du parti, était de convaincre une majorité de Français de  » nouvelles idées pour le pays  » qui pourraient être mises en œuvre à l’avenir.

Se prétendant « ni de gauche ni de droite », Macron et son parti rejettent la politique des grands partis qui gouvernent la France depuis des décennies. S’affranchissant d’un grand nombre de ses prédécesseurs et mettant fin à l’habitude de la France d’alterner de gauche à droite à chaque élection, sa politique montre des éléments des deux côtés de l’échiquier politique.

Par exemple, d’une part, il veut encourager la concurrence entre les entreprises. Mais d’autre part, il veut « lutter contre les inégalités et protéger les plus vulnérables de la France ».

Macron n’a peut-être pas tout à fait tort de dire qu’il « changerait le visage de la politique ».

Il promet également de changer le visage du parlement français en se battant pour chaque siège disponible. Au moins la moitié de ses candidats au poste de député proviendront de la société civile, dit-il.

S’il est peu probable qu’il obtienne une majorité, l’Assemblée nationale française aura un nouveau look après les élections de juin.

3. Sa femme plus âgée

La différence d’âge de 25 ans entre Macron et son épouse le distingue également des anciens présidents français dont les relations antérieures avec les jeunes femmes ont fait tourner les têtes en France et à l’étranger.

Brigitte Trogneux, l’épouse de Macron, Brigitte Trogneux, autrefois son professeur de théâtre, a suscité un grand intérêt dans la presse internationale, sans doute en raison de leur histoire inhabituelle et de cet écart d’âge.

Le prédécesseur de Macron, François Hollande, est actuellement considéré comme étant en relation avec l’actrice Julie Gayet, 18 ans son cadette.

Le président avant lui, Nicolas Sarkozy, a rencontré la chanteuse, mannequin et actrice Carla Bruni qui a 13 ans de moins que lui.

Et l’ancien président français François Mitterrand avait une maîtresse secrète, Anne Pingeot, qui n’avait que 20 ans lorsqu’elle a rencontré le chef de l’Etat à 47 ans.

Macron fera-t-il autre chose d’inhabituel pour les présidents français et ne se fera-t-il pas prendre à avoir une liaison ?